Instinct maternel et cinéma

Publié le par chocoladdict



Je n'étais pas allée au cinéma depuis pas mal de temps alors quand belle-maman, en visite à Lyon, a proposé de garder le chérubin en soirée pour que nous profitions d'une soirée en amoureux, j'ai sauté sur l'occasion pour aller voir le film L'empreinte de l'ange.


Le pitch : Alors qu'elle vient chercher son fils Thomas dans un goûter d'anniversaire, Elsa Valentin (jouée par Catherine Frot) remarque une petite fille de six ans qui la bouleverse. Elle le sent, elle en a l'intime conviction : Lola est sa propre fille.
Obsédée par ce sentiment inexplicable, elle cherche à en savoir plus sur l'enfant. En s'introduisant dans la vie de la fillette, Elsa rencontre sa mère, Claire Vigneaux (Sandrine Bonnaire), qui s'inquiète du comportement étrange de cette femme qui rode autour de sa fille. 
Elsa est-elle folle ? Dangereuse ? Mais que s'est-il passé six ans auparavant ? S'engage alors un face à face animal entre deux femmes qui n'auraient jamais dû se rencontrer...

Je ne sais pas si je conseillerais forcément ce film aux femmes enceintes hypersensibles (c'est un pléonasme )...j'en suis ressortie très troublée, encore plus après avoir appris que cette fiction s'est inspirée d'une histoire vraie (reste à savoir dans quelle proportion)

Le film s'amuse à  bousculer nos certitudes : tous les signaux de la folie s'allument chez Elsa mais tout d'un coup ce qui nous semblait évident ne l'est plus et le doute commence à faire son oeuvre...

Le film nous questionne sur l'instinct maternel (existe-t-il réellement? et l'instinct parental?), sur les liens du sang et les liens affectifs (sans volonté d'affirmer la supériorité des uns sur les autres), sur le deuil d'un enfant (comment peut-on y survivre?)...

Il met en scène un face à face psychologique oppressant dont on ne devine pas l'issue...

Publié dans Ecran noir

Commenter cet article

jcgarnier 01/05/2013 21:58


J'ai la chance d'être à la fois père adoptif et père biologique. Je peux vous assurer que le fameux instinct de maternité/paternité n'existe que si l'on veut bien y croire ! Je ne fais aucune
différence entres mes enfants adoptés ou faits maison, que ce soit dans mes sentiments vis-à-vis d'eux ou dans la vie quotidienne.


Je peux vous dire cela évidemment après être passé à la moulinette de la réalité. Tout ce que l'on peut broder sur le sujet ressemble fort à une histoire qu'on se fabrique pour s'inventer des
cadres... mais la réalité conte toujours des histoires bien meilleures !

ariana Lamento 03/09/2008 04:38

oh, encore un film que je vais rater... Remarque, pas la peine d'etre enceinte pour moi pour etre hyper sensible sur le sujet.Je crois a l'instinct maternel.

chocoladdict 02/09/2008 21:16

E-Zabel : et tu nous feras un billet sur ton casting !

e-zabel 02/09/2008 19:21

je suis tentée à travers ta description.... il faut vraiment que je refasse un casting de babysitter moi !

chocoladdict 02/09/2008 15:29

Babou : en effet je ne pense que ton fils apprécie ce genre de film ))